Actualités
-
-
-

DE PASSAGE A L'IFRI

CONFERENCES ORGANISEES PAR L'IFRI

COLLOQUES ORGANISES ou co-organises PAR L'IFRI

Autres EvEnements
VIENT DE PARAITRE
OFFRES DE BOURSES
 
 
 
De passage à l'IFRI
2009
janvier
mars
mai
juin
 
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
- Avril 2009

8 avril/19 farvardin : Clarisse Herrenschmidt, chercheur au CNRS et membre du Laboratoire d'Anthropologie Sociale, venue pour un cycle de conférences sur l'Iran ancien.

4 avril/15 farvardin : Rocco Rante,
archéologue, Musée du Louvre, département des arts islamiques. Il est venu dans le cadre d'une mission à Nishapour.

- Février 2009

10 février/22 bahman : Alice Bombardier, doctorante à l'EHESS. Elle est venue dans le cadre du festival de Fadjr des arts plastiques pour donner une conférence sur des artistes iraniens.

Haut de page
Conférences organisées par l'IFRI
2009
janvier
 
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre


- juin 2009

lConférence de M. Omid Rezai : reportée ultérieurement
Du graphisme à l'étude de documents : les dessinateurs d'emblèmes royaux (tughrâ) de Mirza Habibollah Sadr, à l'époque safavide, la conférence sera donnée en persan et traduite en français.





- mai 2009

le 5 mai/15 ordibehesht à 17h00 (salle de conférence de l'IFRI) : conférence de Mlle Maryam Gharassou, doctorante, éthnomusicologie Paris X-Nanterre : Approche d'une musique rituelle : le Zâr dans le Golfe Persique, la conférence sera donnée en persan et traduite en français.

Résumé de la conférence :
Maryam Gharasou mène ses recherches sur le zâr, un rituel musical à visée thérapeutique, dont les adeptes, expérimentant dans un contexte particulier un état second, invoquent les esprits afin d’obtenir la guérison de leurs perturbations physiques, mentales et autres types de désordre.
M.G. appréhende la musique du zâr dans son contexte ethnique et religieux, tout en développant un regard comparatif avec les autres genres musicaux de la région. Dans l’optique de déceler les spécificités de cette musique, elle entend examiner en profondeur les rythmes, les mélodies et les paroles en performance.



- Avril 2009

le 14 avril/25 farvardin à 17h00 (salle de conférence de l'IFRI) : conférence de Mme Clarisse Herrenschmidt, chercheur au CNRS et membre du Laboratoire d'Anthropologie Sociale : Histoire de l'écriture des langues : le cas de l'Iran ancien, la conférence sera donnée en français, résumé en persan.

le 15 avril/26 farvardin à 17h00 (salle de conférence de l'IFRI) : conférence de Mlle Ariane Zevaco doctorante à l'EHESS, chercheur à l'IFRI : Les concepts de "savant" et de "populaire" dans les sociétés musicales d'Iran, d'Afghanistan et du Tadjikistan, la conférence sera donnée en persan, résumé en français.
.



- Mars 2009

Le 4 mars/14 esfand à 17h00 (salle de conférence de l'IFRI) : projection du documentaire de Mme Maryam Khakipour, réalisatrice: Siahbâzi ou les ouvriers de joie . (film en persan sous-titré en français).

Résumé du film : Dans une rue dédiée autrefois à la fête et aux spectacles, un dernier théâtre résonne encore d’éclats de rire. C’est ici que les couches populaires viennent écouter l’Arlequin de Téhéran.
Alors que Maryam Khakipour est en train de filmer Les ouvriers de joie, le théâtre Nasr est fermé du jour au lendemain. Chassés de ce lieu où ils travaillaient depuis leur enfance, les comédiens du Siah Bâzi se retrouvent désemparés, sans avenir : « Ils nous ont arraché la joie, ils nous ont tout pris ».
Un documentaire de Maryam Khakipour.
Avec Saadi Afshar, Reza Arabzadeh, Ardeshir Sohrabi, Fatemeh Shadizadeh, Saleh Panahi, Leila Mohamadi, Raheleh Haddadi, Admad Mehrabi, Behrouz Taghvaei...



Le 1er mars/11 esfand à 17h00 (salle de conférence de l'IFRI) : conférence de M. Michel Cuypers, lauréat du prix du livre en islamologie de la RI d'Iran, chercheur à l'IDEO-Caire : Une nouvelle approche pour l'exégèse du Coran. Présentation du livre "Le Festin. Une lecture de la sourate al-Ma'ida" . (conférence en français, résumé en persan). Résumé



- Février 2009

Le 17 février/29 bahman à 17h30 (salle de conférence de l'IFRI) : conférence d'Alice Bombardier doctorante à l'EHESS : Deux peintures de guerre, deux artistes : Nasser Palangi et Otto Dix. (conférence en persan traduite en français).



Haut de page-
Colloques organisés ou co-organisés par l'IFRI
-

La parenté en Iran et dans les pays voisins


Les 20, 21 et 22 juin 2008/31 khordad, 1er et 2 tir 1387, «The International Society for the Anthropology of Iran », dans le cadre du programme Parenté et usages sociaux, a organisé sa première conférence dans les locaux de la Grande Encyclopédie de l’Islam (Avenue Niavaran, avenue Darabad - Tél: 22 29 76 26)

En septembre-octobre 2004 s’est tenue à Francfort une conférence, organisée par Shahanaz Nadjmabadi et intitulée « Anthropological Perspectives on Iran : The New Millenium and Beyond ». A l’occasion de cette rencontre a été décidée la création d’une « International Society for the Anthropology of Iran ». Au cours de l’hiver 2006, un comité local d’organisation, regroupant des participants au colloque de Francfort résidant à Téhéran, a été formé et a entrepris la préparation du colloque sur la parenté.

Objectifs du colloque
Faut-il souligner que l’étude de la parenté est une des pierres angulaires de l’anthropologie et que la compréhension de la société iranienne dans sa diversité ne peut faire l’économie d’une analyse approfondie des systèmes d’alliance et de filiation, de dévolution du patrimoine, des usages sociaux, économiques et politiques qui sont faits des liens familiaux ?

Les objectifs du colloque étaient les suivants:
1) contribuer à établir un bilan comparatif, dans l’espace et dans le temps, des travaux menés sur la parenté en Iran, permettant d’apprécier la diversité des normes et des pratiques selon les situations locales et régionales. Si de nombreuses études ponctuelles ont été conduites dans des tribus, des villages ou des villes, elles n’ont jamais donné lieu à des comparaisons sur les systèmes terminologiques, les mariages préférentiels, les types d’endogamie (familiale, locale, religieuse…), les prestations matrimoniales, la transmission des biens, les formes de pseudo-parenté, etc.

2) analyser la « parenté pratique », les usages des liens familiaux dans des champs aussi divers que les processus migratoires, la recherche d’un emploi, l’éducation, le travail agricole et pastoral, l’organisation des entreprises, la structure des appareils politiques, les situations de risque et de danger, etc. Pour quels types de services se tourne-t-on préférentiellement vers un parent, pour quels autres types de services privilégie-t-on un autre réseau social (amis, relations de travail, etc.) ? Cette étude de la parenté comme ressource a récemment fait l’objet d’un fort intéressant numéro du European Journal of Turkish Studies (4, 2006) et de travaux approfondis de micro-historiens qui peuvent servir de repères. Le numéro 2 (2007) de Anthropology of the Middle East (AME) inclut également de précieuses études sur ce thème.

3) apprécier les changements intervenus récemment dans les structures et l’organisation  familiales : modifications de la terminologie (en référence et en adresse), des rôles dans la famille, déclin des mariages arrangés, affirmation du couple et de l’individu, baisse de la fécondité et changement du statut de l’enfant, nouvelles formes de solidarité familiale (dans les situations de migration, par exemple). Dans l’analyse de ces phénomènes de transition, on sera attentif au rôle joué par l’État et ses institutions, par l’évolution du contexte économique, par les modèles exogènes.

4) étudier les représentations de la parenté à travers la tradition orale (contes, proverbes…), écrite (mythes, épopées, romans…) mais aussi à travers les récentes réalisations audio-visuelles (films, feuilletons télévisés, publicités…).

Langues du colloque
Le persan, l’anglais et le français.


Programme


-

Réflexions, projections et conférences
 autour des images et des archives de guerre

Dans le cadre du programme « Cinéma-Images », l’IFRI organise les 7 et 8 avril, en collaboration avec le ministère de la Culture et de l’Orientation islamique, une série de conférences et de projections publiques autour du thème : Le cinéma de guerre documentaire entre nécessités de sauvegarde et de diffusion. Les 9 et 10 avril 2008 deux jours d’atelier seront organisés sur l’analyse des choix d'enregistrements cinématographiques de la guerre Iran-Irak et des guerres en Afghanistan : Guerre Iran-Irak, guerres en Afghanistan, quelles images ? 

Sont partenaires de l’IFRI dans ces diverses manifestations :
- Le Centre du Cinéma Documentaire et Expérimental (www.defc.ir)
 -Le Laboratoire Culture et Communication de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse (UAPV) qui a organisé le 19 mars 2008 un colloque directement relié au programme de l’IFRI « Les nouvelles mises en scène de la guerre au théâtre et au cinéma - De la Cour d’Honneur d’Avignon à la bataille de Kerbala ».
- Le Laboratoire Représentation, Recherches théâtrales et cinématographiques de l’Université de Paris X Nanterre.
Les projections et débats des 7 et 8 avril sont publics et ont lieu au Centre du Cinéma documentaire. (Shariati, place Gandhi, n° 17). En revanche, les séances de travail des 9 et 10 avril 2008 se tiennent dans un cadre fermé au public.

PROJECTION-DEBAT : « Le cinéma de guerre documentaire  entre nécessités de sauvegarde et de diffusion »

Le Centre du Cinéma Documentaire et Expérimental, l’une des institutions iraniennes les plus dynamiques dans la création et la diffusion du cinéma en Iran, organise en collaboration avec l’IFRI un hommage au documentariste de guerre Shahid Morteza Avini et une série de projections-débats et de conférences publiques autour du thème de l’archive de guerre et de la nécessité de la sauvegarde par la numérisation des films.

- Lundi 7 avril/19 farvardin, 15-17h : « La sauvegarde des archives du cinéma afghan » par Camille Perréand. Projection de films d’archives suivie d’une conférence- débat.
- Lundi 7 avril/19 farvardin, 18-20h : « Les archives de guerre du Commandant Massoud », par Youssouf Jannesar. Projection de films d’archives suivie d’une conférence-débat.
- Mardi 8 avril/20 farvardin, 15-17h : Projection de deux films : Haqiqat et Patak-e ruz Tchaharom de Shahid Morteza Avini 
- Mardi 8 avril/20 farvardin, 18-20h : Hommage à Shahid Morteza Avini : table ronde en présence de Mehdi Homayounfar, Mostapha Dala’i, Agnès Devictor, Youssouf Jannesar et Camille Perréand.

ATELIER : Guerre Iran-Irak, guerres en Afghanistan, quelles images ? (9-10 avril)
           
Cet atelier réunit à l’IFRI à Téhéran Mostafa Dala’i, opérateur du groupe Revayat-e fath qui a filmé la guerre Iran-Irak, Youssouf Janessar (Cameraman de feu le Commandant Massoud, qui a filmé les guerres en Afghanistan depuis 1979), Camille Perréand (ancien chargé de mission INA, coordinateur terrain du programme de sauvegarde et de numérisation des archives audiovisuelles afghanes en partenariat avec Afghan Films-Centre national cinématographique- et Ariana Films-agence de production du Commandant Massoud-, coordinateur des Ateliers Varan de réalisation documentaire à Kaboul), et Agnès Devictor (responsable du programme Cinéma-Image de l’IFRI, spécialiste du cinéma iranien et enseignante à l’Université d’Avignon).
Il s'agit de mener durant deux jours une réflexion sur les choix (techniques, esthétiques, politiques) qui ont été faits dans l’enregistrement des conflits, et particulièrement dans la guerre Iran-Irak et en Afghanistan, en regardant collectivement des projections de films d'archives et de films documentaires de guerre (iraniens et afghans) et en les commentant.
Cet atelier sera enregistré et filmé. Une copie sera déposée à l’IFRI pour des chercheurs iraniens, une à la BDIC (Bibliothèque de Documentation internationale Contemporaine -Paris X Nanterre) et une autre sera offerte au Service Culturel de l'Ambassade de France à Kaboul.

Les intervenants :

Youssouf Jannesar d’origine afghane, est actuellement réalisateur de documentaires et de fictions à Kaboul. Il a participé à la résistance afghane comme opérateur d’images aux côtés de l’alliance du Nord et de son commandant Ahmad Shah Massoud pendant plus de vingt ans (plus de 1 200 heures d’images  sur des supports variés). Son corpus retrace les grandes périodes de la guerre afghane : la lutte contre l’occupant soviétique, la guerre civile à Kaboul, la résistance contre la guerre afghane. Les dernières heures  retracent l’offensive américaine sur Kaboul et l’installation du gouvernement provisoire à Kaboul. Constitué pour l’essentiel de scènes de front, de la vie quotidienne des Moudjahdins et de la population civile, d’entretiens avec le commandant Massoud et les principaux personnages de la résistance, le travail de Youssouf Janeshar est un témoignage audiovisuel unique sur la guerre d’Afghanistan.
Youssouf Janeshar travaille actuellement à sauvegarder ces images avec les concours des missions d’expertise de l’Institut National de l’Audiovisuel. Devenu réalisateur, il a en projet de nombreux documentaires sur la période dont il a été  témoin, à commencer par le retour des combattants moudjahidins à la vie civile.  Il collabore également à la réalisation de long-métrages et de fictions éducatives pour le compte de nombreuses organisations internationales.

Camille Perréand est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (Master Affaires Internationales). Il a participé à de nombreux projets de coopération audiovisuelle avec l’Afghanistan. Coordonnateur du programme de sauvegarde et de numérisation des archives audiovisuelles en Afghanistan pour le compte de l’Institut National de l’Audiovisuel, il a travaillé en étroite collaboration avec la télévision d’Etat et le centre national de la cinématographie, Afghan Films ainsi qu’avec Yousouf Janeshar. Parallèlement, il a contribué à la conception  d’un programme de soutien au jeune cinéma afghan et a coopéré avec les Ateliers Varan à la création d’une école du cinéma documentaire en Afghanistan. Camille a rédigé des articles et donné des conférences sur les enjeux soulevés par la sauvegarde et la valorisation de l’héritage audiovisuel de guerre.

Agnès Devictor est maître de conférences à l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse et membre du Laboratoire Culture Communication. Elle a effectué sa thèse de doctorat de science politique comparative sur la politique culturelle de la République islamique d’Iran. Elle est spécialiste du cinéma iranien et a publié un livre et de nombreux articles sur le sujet.
Elle dirige depuis 2006 le programme "Cinéma" de l’Institut français de recherche en Iran (IFRI).
Elle a organisé différentes programmations sur le cinéma iranien pour des festivals en Europe, dont la première intégrale « Kiarostami » au Festival du Film de Locarno en 1995 et est membre de la commission artistique du Festival international du film de Fribourg depuis 2007.

-

----------Le savoir médical en Iran et en Inde à la période moderne

Du 12 au 14 février 2008/23 au 25 bahman 1386, Fabrizio Speziale et Farid Ghassemlou et M. R. Shams Ardekani ont organisé à Téhéran un colloque international sur ce thème dans le cadre du programme Histoire de la Médecine. Il s'est déroulé dans le hall Ibn Sina de la Faculté d'Histoire de la Médecine de l'Université de Téhéran (Avenue Ghods, avenue Pour Sina).

Objectif du colloque:
Réunir des études sur l'histoire de la médecine islamique en Iran et en Inde à la période moderne, de l'avènement des Safavides en Iran et des Moghols en Inde, jusqu'à la réforme de la connaissance et de la pratique médicales traditionnelles introduite sous l'influence de la science et la technologie coloniales.

Jusqu'au 18e siècle, le monde médical musulman de l'Iran et de l'Inde constituait un seul et même milieu scientifique d'une grande unité. En effet, l'élite médicale musulmane indienne était constituée d'immigrés iraniens qui exerçaient souvent d'importantes fonctions politiques. Outre vers la cour moghole, c'est vers les sultanats du Deccan, Bijapur, Ahmadnagar et Golconde, dont le shi'isme était occasionnellement la religion d'État, qu'étaient attirés la majorité des savants iraniens. Cette époque voit la réalisation de nombreuses études en philosophie, en sciences exactes et naturelles, en médecine, en pharmacologie, dont l'influence se fera sentir durablement, au-delà même du déclin des Safavides et des Moghols, sur les savants et les études des époques ultérieures. Les travaux de médecine rédigés en persan, et dans une moindre mesure en arabe puis en ourdou, constituent le plus important corpus de littérature médical du monde musulman de cette période. La pharmacologie, qui est incontestablement la science médicale la plus développée dans le monde indo-iranien, doit ce développement en partie à l'influence du savoir indien. Le processus de circulation et d'adaptation de la science médicale indienne en persan peut être considéré comme l'un des mouvements de traduction scientifique les plus importants réalisés dans le monde musulman à l'époque moderne. On trouve même des compendia de médecine indienne en persan dédiés à Awrangzeb, que l'historiographie occidentale a coutume de présenter comme le plus radicalement anti-Hindou des empereurs musulmans.
C'est au 19e siècle que se durcit la confrontation entre le savoir des médecins musulmans et la science médicale occidentale. Les critiques à l'encontre de la médecine traditionnelle apparurent dans les rangs mêmes des élites culturelles islamiques et indiennes, qui étaient précisément les classes sociales les plus ouvertes à l'influence de la pensée scientifique moderne. A cet égard, le discours prononcé par Gandhi le jour de l'inauguration, à Delhi, du Collège "Ayurvedic and Unani Tibbia" est emblématique : il y critiquait l'immobilisme des médecines traditionnelles. Pendant ce temps, l'autre bord ne manquait de savants éminents qui s'opposaient à la pénétration de la médecine moderne: ainsi Mohammad Karim Khan (ob. 1871) en Iran ou les médecins de la famille Azizi en Inde.

Résumés des interventions

Les actes du colloque seront publiés: les articles proposés (français ou anglais) seront acceptés après accord du comité scientifique des publications de l'IFRI

-

Réflexions sur l'art culinaire en Iran

Le 8 décembre 2007, à 16h, a eu lieu dans les locaux de l'IFRI un séminaire sur le thème de "l'art culinaire en Iran". Les intervenants étaient Christian Bromberger, Najaf Daryabandari, Afsaneh Esfandiyari Gidfar, Mansoureh Ettehadieh Nezam Mafi et Hamed Fouladvand.

 

-

Relations intellectuelles et renouveau de la pensée religieuse en Iran
et en Inde musulmane à la période moderne (1500-1900)

Les 30 juin, 1er et 2 juillet/20, 21 et 22 khordad, Fabrizio Speziale et Denis Hermann ont organisé dans les locaux de l'Institut Iranien de Philosophie un colloque international sur le thème: Relations intellectuelles et renouveau de la pensée religieuse en Iran et en Inde musulmane à la période moderne (1500-1900). Institutions co-organisatrices: IFRI, Institut Iranien de Philosophie et Iran Heritage Foundation (Londres). Une publication co-éditée par l'IFRI est prévue fin 2008.

-

Autorité spirituelle et savoir médical en Iran et en Inde musulmane
Spiritual
authority and Medical Knowledge in Iran and Muslim India

Le 14 juin/24 khordad, Fabrizio Speziale et Amir Mehdi Taleb ont coordonné un colloque sur le thème:
Autorité spirituelle et savoir médical en Iran et en Inde musulmane/Spiritual authority and Medical Knowledge in Iran and Muslim India. Le colloque, organisé par l'IFRI, l'Institut de Recherche sur l'Histoire de la Médecine islamique et le Musée National Iranien d'Histoire des Sciences Médicales s'est déroulé dans les locaux du Musée.

-

Echanges d'expérience sur la rénovation urbaine-

Le 15 mai/25 ordibehesht a eu lieu une journée d'études sur le thème:  Echanges d'expérience sur la rénovation urbaine. Cette journée, qui a été organisée par  Sâzeman-e nosâzi -ye shahr-e Tehran (Organisation de la rénovation urbaine de la ville de Téhéran) avec la collaboration de l'IFRI, s'est déroulée au siège de l'association.

-

Rites, nature et loisirs : le pique nique-

Du 2 au 4 mai/12-14 ordibehest 1386, un colloque et des événements culturels sur le thème du pique-nique ont eu lieu à la maison des Améri et au caravansérail de Maranjan (Kashan).

Les institutions organisatrices étaient l'IFRI et le Service de Coopération et d'Action Culturelle de l'Ambassade de France avec le partenariat de la faculté des Beaux Arts de l'Université de Téhéran et le Bureau du Patrimoine de Kashan. Les responsables du colloque à l'IFRI étaient Mina Saidi et Leïla Karim
i Fard.

-

Les hôpitaux en Iran et Inde des Safavides aux Pahlavis

Le 25 janvier 2007/5 bahman 1385 a eu lieu au Musée National Iranien d’Histoire des Sciences Médicales un colloque organisé par Fabrizio Speziale avec la collaboration de Omid Sadeghpur et Amir Mehdi Taleb. Les communications feront l'objet d'une publication co-éditée par l'IFRI en 2008.

-

Le cinéma, le sacré, la croyance

Les 30, 31 décembre 2006 et 1er janvier 2007/10, 11 et 12 bahman 1385, à la Maison des artistes d'Iran a eu lieu un colloque organisé par l'IFRI, l'Université d'Art de Téhéran et le Service de Coopération et d'Action Culturelle de l'Ambassade de France en Iran sous la responsabilité d'Agnès Devictor, maître de conférence à l'Université d'Avignon.

Les intervenants français étaient : Jean-Michel Frodon, directeur de la rédaction des Cahiers du cinéma; Marie-José Mondzain, philosophe, directeur de recherche au CNRS; Aurore Renault, doctorante à l'Université d'Aix en Provence; Alain Bergala, professeur à la Sorbonne Nouvelle, directeur de recherche à la FEMIS; le père Antoine Lion, spécialiste du cinéma.

-

Quartiers : le retour ou la fin ?

L'IFRI coorganise les 2 et 3 mai à Istanbul un Atelier sur les mutations urbaines consacré à la notion de quartiers: "Quartiers : le retour ou la fin ? La fabrique du quartier à l’épreuve des transformations et des politiques urbaines. Les quartiers d’Istanbul et de Téhéran en miroir avec les capitales et villes de la région"

Haut de page
Autres événements
-

6 et 7 février 2009 : journées d'études Savoir "citoyens" et démocratie participative dans la question urbaine à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris. Programme

-

« The 10th international Annual Symposium on Iranian Archaeology » se tient du 10 au 13 décembre 2008, à Bandar-Abbas, Iran.

-

Du mardi 14 octobre 2008 au dimanche 19, au cinéma Felestin, deuxième Festival international de film documentaire (Cinéma Vérité). www.irandocfest.ir

-

Une table ronde sur le thème, « les revues littéraires, leur vie et leur rôle » a été organisée par la bibliothèque nationale d’Iran et le service culturel de l’ambassade de France, le jeudi 16 octobre 2008, à la Bibliothèque nationale, de 10h30 à 12h30.
Ont participé M. Lakis Proguidis et Mme Théodora Saclabani, respectivement directeur et secrétaire de rédaction de la revue franco-canadienne, « l’Atelier du roman », ainsi qu’un certain nombre de personnalités iraniennes de la culture et la littérature.

-

Du 24 au 27 mai 2008, un colloque sur la Diversité des Langues, organisé par la Bibliothèque Nationale d'Iran et le service de Coopération et d'Action culturelle de l'Ambassade de France, a eu lieu à la Bibliothèque Nationale d'Iran.

-

Le volume 13 de la collection "Traductions" : Pierre Briant, Pouvoir central et polycentrisme culturel dans l’empire achéménide. (traduction en persan par Nahid Forughan). a obtenu le 12 janvier 2008 / 22 dey 1386 le prix du "livre de la saison" décerné par le Ministère de la Culture et de la Guidance Islamique à la traductrice Nahid Forughan.

-

Mercredi 28 novembre 2007 :
Denise Aigle (Directrice d’études à l’EPHE, section des sciences
religieuses) accueillera, dans le cadre de son séminaire sur l’anthropologie religieuse de l’Orient musulman, Fabrizio Speziale , Professore incaricato à l’Istituto di Studi su Religioni e Culture’ della Pontificia Università Gregoriana, Rome et Chercheur associé à l’Institut Français de Recherche en Iran.
1ère conférence de 14h à 16h : « Savoir médical et autorité religieuse en Islam. Réflexions sur la reconstruction orientaliste de l’histoire des sciences islamiques ».
2ème conférence de 16h à 17h : « La construction de la figure du saint guérisseur dans la littérature hagiographique indo-persane».
ENS, 45, rue d’Ulm (salle 7)
Détails sur : http://www.diwan.info/spip.php?article337

-

Premier colloque des instituts français de recherche à l’étranger

PRESENCES DU PASSÉ. 
MEMOIRES ET SOCIETE DU MONDE CONTEMPORAIN

Au Musée du Quai Branly, Paris
Les 30 novembre et 1er décembre 2007

Le premier colloque des instituts français de recherche à l’étranger s’ouvre aux mémoires du monde et à leurs enjeux contemporains. Vingt-cinq chercheurs francophones venus de quatre continents croiseront leurs regards sur la mémoire du communisme, celle des grands traumatismes du XXe siècle (shoah, apartheid, partitions, génocides, guerres), sur la dialectique entre mémoire et constructions nationales, et sur la mémoire des groupes dominés, en se penchant sur l’Allemagne, l’Europe de l’Est, la Turquie, Israël, le Liban, le Yémen, l’Inde, la Chine, le Japon, l’Afrique du Sud, le Pérou, le Mexique.
Avec aussi Maurice Aymard, Marc Ferro, Thierry Garcin, Pierre Ganz, Marie-Claire Lavabre, Pierre Lévy, George Mink, Pierre Morel, Yves Saint-Geours, Marie-Claude Smouts, Jean-Claude Vatin, Dominique Wolton.
A l’initiative du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, ce colloque est organisé par la Fondation Maison des Sciences de l'Homme, en partenariat avec le Musée du Quai Branly, le CNRS, France 24, France Culture, Radio France Internationale, le magazine L'Histoire et Transcontinentales, la revue du réseau des instituts français de recherche à l'étranger.
Entrée gratuite. Programme détaillé et inscription sur www.ifre.fr

-

David Durand-Guédy, post-doc CNRS, à participé à la conférence Paradigms for a Nomadic Mode of Living: Tenets and Perils of Coexistence (org. K. Franz) qui s'est tenue à Wittenberg du 30 novembre au 3 décembre 2007. Il a donné une communication intitulée : “Where did the Saljuqs live? The example of sultan Mas‘ud b. Muhammad (1134-1152)”.
Adresse de la conférence : http://www.nomadsed.de/symposium/2007symp.html


-

L'Association des doctorants en histoire des mondes musulmans médiévaux organise le colloque : Islamisation de l'Asie centrale. Pratiques sociales et acculturation dans le monde turco-sogdien qui se tiendra au Collège de France, salle G. Budé du 7 au 9 novembre 2007.
Programme disponible sur http://www.diwan.info/

-

Appel à communications
La journée d'études des jeunes chercheurs de l'Ecole Doctorale "Langues, Littératures et Sociétés Orientales"
(ED 265), Institut National des Langues et Civilisations Orientales, qui se tiendra les 21 et 22 février 2008, offre la possibilité à tout étudiant en Master, doctorant, jeune docteur de présenter son travail de recherche sur le thème suivant : Contact des cultures : perspectives pluridisciplinaires et transversales.
Les jeunes chercheurs sont convié(e)s à soumettre avant le 15 octobre 2007 des propositions de communications (orale ou sous forme de poster) sur toute question en rapport avec le thème proposé. Nous tenons à souligner que ces communications feront l’objet d’une publication, après évaluation par le comité scientifique.
Contacts :
Courriel : jejcinalco@gmail.com
Adresse postale : INALCO – Ecole Doctorale, 73 rue Broca, 75013 Paris, France.

-

Le Comité du Film Ethnographique, le CNRS Images, le Musée de l'Homme, l' Ecole de Hautes Etudes en Sciences Sociales présentent la manifestation cinématographique "Regards comparés, Musiques en lieux d'Islam" qui se tiendra à Paris du 17 au 21 octobre 2007, au Musée de l'Homme, salle Jean Rouch. Programme disponible sur http://www.comite-film-ethno.net

-

Dans le cadre des manifestations organisées en l'honneur du professeur Charles-Henri de Fouchécour, arrivé en Iran le 19 juin /29 khordad pour un second séjour :
- La fondation Mahmoud Afshar a décerné le seizième Prix Afshar d'Histoire et de Littérature à C. H de Fouchécour au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée le 23 juin/2 tir à 18h00 dans les locaux de la Fondation à Téhéran: avenue Vali Asr, avenue Zafaranyeh, avenue Aref Nasab, n° 7.
- La Grande Encyclopédie de l'Islam, l'Association d'Amitié Iran-France et les éditions Bokhara, avec le concours de l'IFRI et de l'Institut Iranien de Philosophie, ont organisé un hommage à Louis Massignon, le 25 juin/4 tir de 17h à 20h. L'invité d'honneur de cette commémoration a été C. H de Fouchécour. Les intervenants étaient Gholam Reza Aawani et Bahman Namvar Motlagh. Les conférences se sont déroulées dans les locaux de la Grande Encyclopédie de l'Islam: Dayerat-ol ma'aref-e bozorge-e eslami, Ave. Nivaran, Kashanak - coin de la rue Shaid Mostafa Kazemi.

-
A l'EPHE, (46, rue de Lille, Paris 7e) dans le cadre de la chaire de Denise Aigle (directeur d’études à l’EPHE, section des sciences religieuses) et de l’IISMM (EHESS), Louise Marlow (Professeur à Wellesley College, USA) a donné les conférences suivantes:
Mercredi 20 juin, 14 h à 16 h, à l'EPHE, section des sciences religieuses, salle Dumézil: Un miroir des princes de l’époque samanide : le Nasîhat al-mulûk attribué à Abû l-Hasan ‘Alî al-Mâwardî
Jeudi 21 juin, 16 h à 18 h à l'IISMM, (96 boulevard Raspail) : Le Nasîhat al-mulûk et l’histoire politique et culturelle du Khorasan au IVe/Xe siècle
Mercredi 27 juin, 14 h à 16 h à l'EPHE, section des sciences religieuses, salle Dumézil : Abû Zayd al-Balkhî (m. 932) et le Nasîhat al-mulûk
Jeudi 28 juin, 16 h à 18 h à l'IISMM, (96 boulevard Raspail) : Le Nasîhat al-mulûk et l’histoire de la littérature de conseils en Iran
-
Visite en Iran de Charles-Henri de Fouchécour, professeur émérite à l'Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III, spécialiste de littérature persane et traducteur de Hâfez:
- Le 12 mai 2007/22 ordibehesht le Professeur de Fouchécour a donné une conférence dans les locaux de l'IFRI, à 17h15, sur le thème Hâfez et le milieu soufi de son temps.
- Le 13 mai/23 ordibehesht 1386, sous l'égide de l'Organisation des Archives et de la Bibliothèque Nationale d'Iran et du Service de Coopération et d'Action culturelle de l'Ambassade de France en Iran.hesht, à 18h, un hommage lui a été rendu à la Bibliothèque Nationale d'Iran (autoroute Haqqani, M
étro Mirdamad).
Haut de page-
Vient de paraître
  • - BI 76
    Grammaire Juhuri ou judéo-tat

    Gilles Authier
  • - BI 74
    Hospitals in Iran and India, 1500-1950s

    Fabrizio Speziale
  • - BI 72
    Shi‘i Trends and Dynamics in Modern Times (XVIIIth-XXth centuries)
    Courants et dynamiques chiites à l´époque moderne
    (XVIIIe-XXe siècles)

    Denis Hermann et Sabrina Mervin
  • - BI 71
    Ketâb al-Nejârat
    (Sur ce qui est indispensable aux artisans dans les constructions géométriques)
  • Abu al-Wafâ al-Buzjâni
    Jafar Aghayani-Chavoshi

  • - BI 69
    Muslim cultures in the Indo-Iranian World during the Early-Modern and Modern Periods
    Denis Hermann & Fabrizio Speziale (eds.)
  • - BI 68
    Patrimoine de l'architecture rurale du Guilan- plaine centrale
  • Etudes réunies et présentées par Mahmoud Taleghani
  • - BI 70
    Dastūr al-Jumhūr
    fī Manāqib Sultān al-'Arifīn abū Yazid Tayfūr
    Ahmad bin al-Husayn bin al-Shaykh al-Kharaqānī (8th A.H. / 14th A.D. century)
    édité par Mohammad Taqi Daneshpezhuh et Iraj Afshar
  • - Traduction 14
    Alchimie et mystique en terre d'Islam
    Pierre Lory
    Traduction en persan par Zaynab Pudineh Aqai et Reza Kuhkan

Haut de page
Institut Français de Recherche en Iran
1, rue Adib, Ave. Vahid Nazari, Ave. Felestin
Téhéran, Iran
B.P. 15815-3495
Tél. : + 98.21-66.40.11.92 et + 98.21-66.41.21.53
Fax : + 9821-66.40.55.01

webmaster
dernière mise à jour : 22-Jul-2013
Copyright © 2008 IFRI - Tous droits réservés