Vient de paraître

La céramique dans l’architecture en Iran

Les arts qarâ quyûnlûs et âq quyûnlûs

Sandra AUBE

 

La céramique dans l’architecture iranienne connaît, au XVe siècle, l’un des tournants les plus emblématiques et les plus déconcertants de son développement. L’histoire de l’art, cependant, a longtemps délaissé les deux dynasties turkmènes qui, tour à tour, prirent possession d’une large part du territoire : les Qarâ Quyûnlûs (ou « Moutons noirs ») puis les Âq Quyûnlûs (« Moutons blancs »). Leurs centres artistiques comptèrent pourtant parmi les plus florissants de leurs temps.

Au coeur d'un bidonville iranien

De Zurâbâd à Islamâbâd

Sepideh PARSAPAJOUH

 

Pendant plus de 40 ans, le quartier auto-construit de Zurâbâd s’est formé et transformé sur une colline accidentée au milieu de la ville de Karaj à 45 km de Téhéran, la capitale iranienne. À la marge géographique et sociale de la ville, le quartier se démarque autant par l’irrégularité de son relief que par la densité de son tissu urbain. Son développement circulaire du bas vers le haut s’étend jusqu’au sommet de la colline avec des constructions de plus en plus fragiles.

Garm Roud

Une halte de chasse en Iran. Paléolithique supérieur.

Asghar ASGARI KHANEGHAH, Gilles BERILLON

 

L’Iran se situe à l’intersection du continent africain au sud, de l’Europe à l’ouest et de l’Asie à l’est. C’est une zone charnière pour la compréhension des peuplements humains au cours du Pléistocène.

De l'Iran au Jazz, à cheval

Mélanges en hommage à Jean-Pierre Digard

Christian BROMBERGER , Azadeh KIAN

 

Jean-Pierre Digard est l’auteur d’une œuvre considérable d’où émergent deux ensembles qui se recoupent souvent : les relations hommes-animaux et l’Iran, ce grand foyer de nomadisme pastoral. Chercheur passionné, il n’a pas négligé pour autant l’analyse de la société iranienne contemporaine et de ses mutations récentes. Plus largement, il a mené une réflexion, à travers de nombreux articles, sur les méthodes, les concepts et les champs (en particulier, l’étude des techniques) de l’ethnologie. En sus d’une œuvre abondante, il s’est aussi fortement impliqué dans les activités collectives et la vie professionnelle.

Nous contacter

Institut Français de Recherche en Iran

L'institut est ouvert du dimanche au jeudi, de 8h30 à 17h00.

1, rue Adib, Ave. Vahid Nazari, Ave. Felestin
B.P. 15815-3495, Téhéran, Iran

Tél. : +98.21.66.40.11.92 et +98.21.66.41.21.53
Fax : +98.21.66.40.55.01
Email : ifri@ifriran.org